Spectacles passés

Une femme peine à écrire le manuscrit qu’elle doit remettre à son éditeur. En pleine déprime suite à une rupture sentimentale, elle se réfugie dans son lit, la tête calée entre son oreiller et son ordinateur. Ses rêves sont traversés par des sujets d’actualité, sa réalité est traversée par ses souvenirs … Tout se mélange. Son état comateux, entre sommeil et veille, la promène du naufrage du Titanic à l’inondation de son appartement, en passant par une Révolution de Jasmin qui échoue dans un désert … qui se mue lui-même en sables mouvants… puis en un « non-espace » terrifiant, peuplé de créatures difformes. Bref, ça ne va pas très fort dans sa tête. A son réveil, l’écrivaine apprend de ses deux jeunes voisins de style « New Age », compatissants et pétris de « zen-ganja-attitude », qu’elle a dormi deux jours d’affilée. Pendant ce temps, son manuscrit n’a évidemment pas avancé d’un iota. Elle prend conscience que la déprime dans laquelle elle s’est abîmée met sa vie et son travail en péril. Elle décide de partir au pôle Nord pour y retrouver son grand amour disparu. Là-bas, elle découvre que l’homme qu’elle a tant aimé n’est autre qu’un malfrat qui tente de faire fortune en monnayant les ressources du Pôle auprès des grandes puissances. Alors que cet « homme de rêve » la pousse dans l’eau glacée pour se débarrasser d’elle, le chœur des personnages qu’elle a créés au fil de ses livres bondissent à la rescousse, pour la sauver d’une mort certaine.

De Marion Aubert, création au Château de Lunéville dans le cadre des Rencontres Equestres, commande du CG 54. Les Trublions, eux vivent dans un royaume pourri. La reine molle martyrise Jacqueline sa servante. Elle coupe la tête du clown Popo. Elle pleure. Mais rien ne peut la soustraire à l'ennui. Elle est molle. Elle aime Jacqueline. Elle veut mourir. Des histoires de frottement entre démesure, songes et fredaines.

Spectacle de rue. Contes togolais,chansons populaires et extraits de correspondances épistolaires, dans les cours d’immeuble du quartier Python-Duvernois, Paris 20e. Avec le soutien de la Ville de Paris, de la RIVP et de l’Acsé

Coproduction avec Tiramisu Cie, Nancy. Théâtre de papier pour jeune public, d'après "The Bear that wasn't" de Frank Tashlin, à 2 conteurs + 1 musicien. L’histoire d’un ours qui, sortant de sa tanière après l’hiver, se retrouve dans une usine, construite au-dessus de sa tête pendant qu’il dormait. Tous les humains qu’il y rencontre sont déterminés à le faire « travailler plus. »

De et par Sylvain Kodjo-Mehoun. Création à "Courants Alternatifs" de la CCAS-EDF-GDF au Festival d'Avignon, tournée nationale. Spectacle de conte à géométrie variable pour raconter la nouvelle sagesse de la vieille et légendaire araignée Yévi, sagesse née de la rencontre entre traditions africaine et européenne.

De Grace Paley, avec Clotilde Moynot. Spectacle initié dans le cadre du collectif Femmes de Plume. Au Théâtre 14, Festival "En compagnies d'été" + tournée en régions. Assise sur une branche d'arbre au cœur de New York, Félicité contemple le jardin public où s'ébattent ses deux enfants, qu'elle élève.

Solos d’actrices, textes de femmes. Entre 2005 et 2008, le collectif Femmes de Plume a regroupé 21 femmes de théâtre (actrices, auteures, metteures en scène et directrices de compagnies) d’origines très diverses (Paris, Toulouse, Béarn, Lorraine, Bourgogne, Italie, Espagne, Slovaquie, Luxembourg, Congo) qui ont donné à entendre les voix d’autrices modernes et contemporaines. - au Théâtre du Chaudron, - au Festival du Marais Poitevin, - au Festival de la Parole à l'Espace Jemmapes, - au Festival Amarres Lovées à Pommerit le Vicomte, - au Festival Auteurs en Acte à Bagneux. Résidences au Théâtre de l'Épée de Bois avec le soutien du Ministère de la Culture et du Fonds Social Européen, au Théâtre du Centaure (Luxembourg) au TGP Frouard (54), à la Scène Nationale de Vandoeuvre (54).

De et par Sylvain Kodjo-Mehoun. Création à la Vieille Grille (Paris), reprise au Tarmac et en tournée française et africaine (Togo, Mali). La "belle croisière" qui emporta les esclaves d'Afrique de l'Ouest vers le Nouveau Monde... Son histoire redite et questionnée par un africain d'aujourd'hui, qui trouve un ancêtre porteur de mémoire dans le disque dur de son ordinateur.

Performance musicale et poétique. MJC St Epvre, Nancy, musique Jérôme Bourdellon, jeu Clotilde Moynot.

De Michel Garneau, mise en scène C.Moynot. Coproduction Théâtre des 2 Rives, Échangeur de Bagnolet, CCAS - EDF-GDF, avec le soutien de Thécif, Adami, Spedidam, Centre Culturel Canadien et du Ministère de la Culture. Gilles et Paul, publicitaires, sont chargés par le gouvernement canadien d'une mission délicate : pondre la nouvelle campagne de communication de l'armée. Une réflexion sur la guerre, le marché, la violence et le territoire, en forme de huis-clos.

de Jean Portante, mise en scène C.Moynot, coproduction avec Crystal Théâtre (78) et Cie Nomad (Bucarest), au Théâtre Municipal d’Esch/Alzette (Luxembourg) et au Festival International de Poésie de Dakar (Sénégal). Adaptation pour la scène des poèmes de Jean Portante par Amadou Lamine Sall. Voyage, éloignement, rencontres. Ici, là, en transit dans la langue de l'autre... Est-on jamais vraiment chez soi ? Avec une actrice roumaine (Ioana Craciunescu) et une actrice française (Catherine Savart).

En co-réalisation avec la Cie Crystal Théâtre. Salon du Livre de la Plume Noire, Bibliothèque Municipale de Montreuil. Montage de poèmes de Senghor, Césaire, Damas, et plusieurs dizaines d’auteurs contemporains issus d’Afrique et des Caraïbes, avec interventions et lectures des poètes vivants présents au Salon de la Plume Noire.

Montage poétique, d’après Seven Strangled Girls de Michael C.Ford, mise en scène P. Papadopoulos, au Théâtre de la Renaissance, dans les bars de Paris & R.P., au Cabaret Luna Park à West Hollywood, Californie. Clara Bow, Dorothy Dandridge, Gail Russell, Lupe Velez, Ann Margret, Rita Hayworth, Judy Garland, Marilyn Monroe... Autant d'icônes hollywoodiennes qui ont fini suicidées, droguées, folles... Le poète "beat" Michael C.Ford, dans des poèmes invitant la scansion et le chant, nous entraîne à la poursuite des ombres et des lumières que ces femmes ont laissées en lui, en soulevant le voile brillant du glamour pour découvrir le côté grimaçant du miroir.

Montage de poèmes d’Arthur Rimbaud, mise en scène Clotilde Moynot. Parade Sauvage pour Arthur Rimbaud, Grande Halle de la Villette. Un chœur de 6 comédiens et leurs valises pour dire les voyages de Rimbaud le marcheur.

Création collective tout public, d’après trois contes traditionnels Russes. Mise en scène Madeleine Jimena-Esther au Théâtre des 50 (Paris 11e) et en tournée. Ré-écriture contemporaine du parcours initiatique de Mariouchka, qui quitte le foyer parental sur les traces de son amant Finist le fier faucon, l'homme-oiseau. Face aux archétypes qu’elle croise sur son chemin (la sœur cupide, le papa gâteau, la vieille sorcière, la reine guerrière...) Mariouchka s'invente un nouveau destin. La jeune fille et le beau prince ne se marièrent pas, mais ....